Si la structure de ton histoire ressemble à ça, attention au gouffre !

Dans cette catégorie, je te parle des conseils d’auteurs les plus pertinents, à mes yeux. Alors je ne peux pas t’expliquer aujourd’hui comment réussir à écrire ton roman. Par contre je peux te dire comment échouer et je sais à quel point, c’est tentant de s’embarquer dans des histoires formidables à plusieurs tomes.

 

Seulement pour ma part, je me suis sentie écrasée par le poids d’un univers plus grand que moi. Oula, c’est profond ce que j’écris. Mais c’est exactement ça.

 

Un pas après l’autre

Bob Mayer donne un conseil très pertinent aux débutants :

“N’ambitionnez pas d’écrire le Plus Grand Roman du Siècle dès votre premier essai”

 

Déjà car il est rare, à mon avis, de réussir dès le premier essai (sauf si on est un prodige d’écriture et qu’on s’appelle J K Rowling). Qu’on l’accepte ou non, l’histoire de son parcours est exceptionnelle, en tout point. Peu d’écrivains connaissent un succès fulgurant dès leur premier ouvrage. Ils ne sont qu’une poignée. La plupart ont écrit beaucoup, puis un jour, sont sortis de l’ombre. Ainsi, commences par écrire une histoire simple.

 

😈 Vade retro satana 😈

Bob Mayer ajoute aussi une idée intéressante. Selon lui, un premier roman permet d’exorciser ses propres démons. Cela me rappelle une vidéo Youtube que j’ai regardé sur le grand secret caché de l’ouvrage d’Harry Potter.

 

Oui, je vais t’en parler souvent car J K Rowling, c’est une inspiration pour moi. Elle m’a fait rêver ; c’est elle qui a inspiré la petite fille que j’étais et la jeune femme que je suis devenue. Donc la vidéo parlait d’un secret intéressant (ce qui pourrait rejoindre l’idée de Bob Mayer) sur le grand secret caché de l’histoire d’Harry Potter. Je te laisse avec la vidéo :

 

 

 

Les conseils à retenir et appliquer

Ce que je te recommande, c’est d’écouter ce cher Bob Mayer :

 

  • Écris quelque chose d’assez simple; une histoire assez trépidante et motivante pour t’engager sur le long terme.

 

  • Écris sur un thème qui te passionne. Comment tu vas le savoir ? Chaque jour où tu n’écris pas est comme une blessure à ton âme 🤕. Si tu ressens ça, c’est que tu es sur la bonne voie. Ah et en passant, j’suis ravie pour toi et en même temps assez désolé.

 

APARTÉ : parfois j’ai l’impression qu’écrire c’est être possédé. Tu y penses tous les jours, tu t’imprègnes de tout ce que tu peux trouver et en même temps tu ne vas jamais assez vite avec des histoires qui te rattrapent. C’est une lutte extraordinaire. Je crois qu’il faut être un peu fou pour être écrivain.

 

Maintenant, poses-toi et réfléchis sur cette idée de roman simple. Si tu écris (ou veux écrire) et que tu as des idées de romans. Fais une liste. Note tous tes projets d’écriture.

 

Pour ma part, j’ai décidé de mettre entre parenthèses le conte que j’avais commencé en septembre pour choisir un projet d’écriture que j’avais très peu développé et de m’y engager avec le défi.

Donc, (petit conseil perso) choisis de préférence une histoire très peu “travaillée”, cela te permet en fait de repartir à neuf, au lieu de trimbaler des morceaux écrits par ci, par là. Ou tout simplement, ne te relis pas, réécris tout.

 

Sur ce comme d’hab’,

La bise,

A bientôt.